cervepas
centre d'études et de recherches sur la vie économique des pays anglo-saxons
 
Richard Farnetti
 
 

 

Essors financiers et déclin relatif de l’économie britannique, 1873-1989.

Soutenue le 21 décembre 1990 à l’Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris III
Directeur de recherche: Martine Azuelos

 


Résumé

La nature du déclin historique de l'économie britannique a, depuis plus d'un siècle, suscité une pléthore de débats théoriques. Notre approche insistera principalement sur le caractère des deux essors financiers qui ont eu lieu au cours de la période 1873-1989 afin de préciser l'articulation avec le cours général du développement économique. A cette fin, nous avons par conséquent divisé cette longue période en trois phases qui diffèrent totalement du point de vue de l'accumulation du capital. L'étude de la première phase (1873-1913) nous permettra ainsi de définir les caractères généraux des spécificités du premier essor financier britannique: à la différence de l'essor impérialiste français par exemple, le développement du capital financier britannique paraît avoir entretenu des liens plus étroits avec l' "économie réelle", c'est-à-dire la production et l'échange de produits manufacturés. La seconde phase sera largement déterminée par la création de la banque centrale américaine en décembre 1913. A partir de cette date la rivalité financière entre les États-Unis et le Royaume-Uni deviendra une donnée centrale et permanente du jeu économique mondial, surtout en matière monétaire. Tous les événements ultérieurs alimenteront cet antagonisme fondamental, les conséquences du krach de 1929 en étant l'illustration la plus achevée. En conséquence, le taux de croissance des activités financières du Royaume-Uni chuta brutalement entre 1913 et 1944.

 

Financial Expansions and the Relative Decline of the British Economy, 1873-1989.

Abstract

The nature of the historical decline of the British economy has been an overdebated issue for more than a century. Our approach will insist on the characterization of the two financial expansions which have taken place during the 1873-1989 period in order to find out the articulation with the general course of the economic development to this end, we have therefore divided up this quite long period into three distinct stages which differ totally as far as the accumulation of capital is concerned. The study of the first stage (from 1873 to 1913) will thus enable us to sketch out the general peculiarities of the British financial expansion : unlike the French imperialist expansion for instance, the British development of finance capital appears to have maintained closer links with the "real economy" that is the production and exchange of manufactured goods. The second stage will largely be determined by the creation of the American central bank in December 1913. From this date onwards the financial rivalry between the United States and the United Kingdom has become a central and permanent issue in the world economic arena, most particularly in monetary matters. All later events will fuel this basic antagonism, the 1929 crash consequences being the ultimate illustration of it.