cervepas
centre d'études et de recherches sur la vie économique des pays anglo-saxons
 


Être Indien dans les Amériques

 

 
 

Sous la direction de Christian GROS et Marie-Claude STRIGLER
Paris: Éditions de l'Institut des Amériques, 2006 (314 pages)

Pour commander l'ouvrage, vous pouvez vous rendre sur le site Internet de la Documentation française et passer votre commande en ligne: http://www.ladocumentationfrancaise.fr/catalogue/9782915310023/index.shtml

 

 
 

 

"La situation des Indiens dans les Amériques a connu au cours des trois ou quatre dernières décennies des bouleversements très profonds dont le grand public ne semble pas avoir mesuré l'ampleur, confronté qu'il est à un bombardement d'informations éparses et difficiles à combiner dans une vision d'ensemble" remarque Philippe Descola, ce qui l'amène à conclure qu'il s'agit aujourd'hui "de proposer une analyse lucide et raisonnée de tous ces phénomènes et de leur évolution, à égale distance de ces deux écueils que sont la démagogie 'indolâtre' et l'expertise en surplomb, afin d'informer de façon rigoureuse sur le destin de ces peuples que cinq siècles de colonisation ont certes profondément affecté, sans parvenir pour autant à les faire disparaître dans le grand chaudron de l'hybridation américaine."

Cinq siècles après le débarquement de Colomb en Amérique, vivent ainsi encore quelque quarante millions d'autochtones, citons, entre d'autres, Amuesha, Chiapatèques, Hopi, Inuit, Iroquois, Navajo, Pataxó, Pueblos, Sioux, Siriono, Trumai. Cette multitude de Premières Nations présente, de plus, une grande variété de cas notamment aux plans de la langue, du régime foncier, de l'organisation politico-sociale, de leurs relations avec les sociétés des États-nations. Mais, en dépit de leurs multiples différences, ces peuples ont en commun l'épreuve de la colonisation et de la spoliation de leur patrimoine, matériel et culturel. Aussi, de plus en plus fortement, les autochtones, aussi bien au nord du Rio Grande qu'au sud, se mobilisent et revendiquent la reconnaissance de leur identité et de leurs droits.

La diversité des réalités autochtones requiert donc une méthode comparative, démarche qui constitue l'axe de l'Institut des Amériques. Ce colloque, dont les actes sont publiés ici, a ainsi bénéficié de l'organisation conjointe de l'Institut des Hautes Études de l'Amérique latine-Centre de recherche et de documentation de l'Amérique latine, du Centre d'études canadiennes, de l'Observatoire de la politique étrangère américaine et du Centre d'études et de recherches sur la vie économique des pays anglo-saxons, ainsi que du soutien de l'ambassade américaine et de l'ambassade du Canada à Paris. Par ailleurs, la pluralité des disciplines, qui concourt à la formation de l'Institut des Amériques, permet, en croisant les perspectives de mettre en évidence la complexité des problématiques posées par le fait d'être Indien dans les Amériques. En effet, la confrontation de l'autochtonie avec la modernité relève des questions liées à l'identité et à l'insertion : Comment peuvent s'articuler les droits des autochtones avec le droit des États et l'ordre international ? Comment se définit l'espace de l'autochtonie ? Comment reconstruire l'identité autochtone quand la sociabilité moderne est mise en question ? Quel avenir pour les langues et les cultures de peuples autochtones lorsque l'écriture et l'éducation paraissent encore dominées par d'autres ? Comment préserver son identité face au nouvel ordre mondial sans pour autant s'enfermer dans l'essentialisme ? 

 

 
 

Table des matières

Première partie : DROIT ET POPULATIONS INDIENNES

Alain BEAULIEU
Les traités avec les autochtones du Canada. De l’alliance à l’assujettissement (1760-1876).

Irène BELLIER
Le projet de Déclaration des droits des peuples autochtones et les États américains. Avancées et clivages.

Françoise MORIN
Les Nations unies à l'épreuve des peuples autochtones.

Marine LE PULOCH
L’affaire Crow Dog (Cour Suprême des États-Unis, 1883) et la souveraineté des nations indiennes.

Deuxième partie : TERRES ET TERRITOIRES INDIGÈNES

Richard CHASE SMITH
Where Our Ancestors Once Tread. Amuesha Territoriality and Sacred Landscape in the Andean Amazon of Central Peru.

Céline FARCHI
L’occupation indienne de la scène culturelle aux États-Unis, 1960-2004. l’espace d’exposition comme espace symbolique ?

David DUMOULIN KERVRAN
Les "terres indiennes pour la conservation." Un dispositif-clé du néo-indigénisme international.

Marie-Claude STRIGLER
Le conflit territorial Navajo-Hopi

Troisième partie : ENJEUX ET LÉGITIMITÉ DES AFFIRMATIONS IDENTITAIRES

Marie MAUZÉ
Le National Museum of the American Indian. Le présent des cultures.

Florent KOHLER
Stratégies de l'identité chez les instituteurs pataxó du Mont Pascal (Bahia, Brésil).

Joëlle ROSTKOWSKI
Représentations et revendications des Indiens d’Amérique du Nord sur la scène internationale. De la Société des Nations à la création du Groupe de Travail sur les populations autochtones à l’ONU.

Yvon LE BOT
Les mouvements indiens en Amérique Latine. Étapes, dimensions et significations.

Quatrième partie : QUEL AVENIR POUR LES LANGUES ET LA LITTÉRATURE AMÉRINDIENNES ?

Colette GRINEVALD
Langues amérindiennes. État des lieux.

Douglas PARKS & Raymond DeMALLIE
Native Languages of the Plains Indians of North America.

Susanne BERTHIER-FOGLAR
Les langues pueblos du Nouveau-Mexique : ciment identitaire et politique du secret.

Aurore MONOD BECQUELIN
Parler le trumai aujourd'hui. Quel avenir pour les langues du Haut-Xingu (Brésil)?

Luis Enrique LÓPEZ
Desde arriba y desde abajo. Visiones contrapuestas de la educación intercultural bilingüe en América Latina.

Bernadette RIGAL-CELLARD
Quelle fonction pour l’histoire dans la littérature indigène américaine ?

Cinquième partie : DES NATIONS EN QUESTION

Christian GROS
Nationaliser l'Indien, ethniciser la nation. L'Amérique latine face au multiculturalisme.

Veronica E. VELARDE TILLER
Tribal sovereignty and Multiculturalism within the American Federal System.

Guillermo DE LA PEÑA
Derechos indígenas, ciudadanía étnica y cambios constitucionales en México.

Michèle THERRIEN
Résister à l’essentialisme. Cinq années d'exercice du pouvoir au Nunavut (Arctique canadien)